Fentech

Zoom sur le retail : le dropshipping

Souvent pointée du doigt comme une stratégie malhonnête, elle est paradoxalement en plein essor et ne cesse de convaincre de plus en plus de commerçants. Réduction des coûts, des risques et marges plus élevées sont des atouts qui séduisent. Nous avons tenté de décrypter ce phénomène qui reste toujours en pleine expansion.

Le dropshipping c’est quoi ?

C’est l’action de vendre en e-commerce des produits qui ne proviennent pas de ses stocks, mais directement de son fournisseur. Le vendeur n’a en sa possession aucun stock à gérer et tout se fait généralement du fournisseur vers le client directement. Cela enlève tout le fardeau d’une gestion de supply chain souvent complexe et très coûteuse.

Quels sont les avantages de pratiquer du dropshipping ?

Si cette tendance marche autant ce n’est pas pour rien. Elle confère des avantages colossaux d’un point de vue financier et logistique majoritairement. On peut en dénombrer 5 majeurs :

  • Pas de gestion des stocks : on le sait que l’un des plus grands enjeux d’un commerce classique est de pouvoir fournir suffisamment à ses clients tout en contrôlant scrupuleusement ses coûts. Et le stock ça coûte cher, que ce soit à produire, à stocker ou bien à transporter. Alors vous imaginez bien, que s’il y a possibilité de retirer cette épine, beaucoup vont foncer à cœur joie. Avec le dropshipping c’est le cas. Comme les livraisons se font généralement directement du fournisseur vers le client, ce n’est pas à vous de vous questionner sur la gestion de stock. Cependant si de loin cela semble un avantage, vu d’un peu plus près, cela peut vite devenir un inconvénient si vous ne faites pas attention à la sélection de vos fournisseurs. Étant donné que ce sont eux les garants des stocks, vous êtes en quelque sorte à leur merci pour tout éventuel pépin dans les livraisons ou bien les ruptures. Alors un conseil, veillez toujours à choisir des fournisseurs fiables et sérieux.
  • Gagner du temps de travail : logiquement le fait de ne pas avoir à gérer de stock ni de commande vous libère énormément de temps à consacrer sur d’autres tâches. Cela veut dire un travail plus approfondi sur votre marketing, vos communications et la manière dont vous amener le client à acheter vos produits. C’est le moment de concentrer votre énergie sur ces fondamentaux. 
  • Réduire considérablement ses coûts : la gestion de stock est un coût immense dans un retail classique. Alors si vous enlevez tous les coûts liés à cela, vous vous retrouvez quoi qu’il arrive avec une trésorerie positive. Sans compter, les bénéfices que vous pourrez engendrer en négociant le prix des produits avec vos fournisseurs et en vous plaçant une marge raisonnable sans les coûts de production. Ses bénéfices vous pourrez en profiter pour les injecter dans vos campagnes de marketing et de  communication.
  • Pouvoir offrir un plus large choix de produits : bien évidemment sans toutes les contraintes de stocks et en fonction de vos fournisseurs, vous avez la possibilité d’avoir un plus large choix au niveau des produits que vous souhaitez vendre.

Légal ou pas légal ?

Le dropshipping n’a pas bonne réputation, du fait qu’elle est souvent assimilée ou associée à des actes d’arnaques. Et si cette étiquette lui colle à la peau, ce n’est pas pour rien. Certains commerçants utilisent les avantages du dropshipping comme un gagne-pain abusif et déloyal. Pour réduire les coûts encore plus, il n’hésite pas à se fournir chez des fournisseurs peu chers, proposant souvent des produits de basses qualités, qu’ils revendent par la suite beaucoup plus cher. Je vous laisse imaginer la marge qu’ils peuvent se faire. Mais du coup, ses agissements nuisent à la réputation du dropshipping. Pour autant, est-ce une pratique illégale ? Et bien non, le dropshipping est totalement légal au regard des réglementations. La seule chose, c’est que les revendeurs doivent respecter toutes les règles de vente classique :

• Les produits doivent respecter les normes européennes, être licites et non dangereux.

• Le vendeur doit suivre les obligations d’informations relatives à son identité et toutes les informations liées à ses produits, à ses livraisons etc…

• Respecter les règles en vigueur vis-à-vis de la livraison, qui l’oblige à respecter ses délais.

• Et être en accord avec les restrictions en termes de pratiques commerciales selon les articles qu’ils souhaitent commercialiser.

Si vous souhaitez avoir plus de détails sur le dropshipping d’un point de vue légal, c’est par ici.

Comment ça fonctionne ?

Au sein du dropshipping, deux modèles s’offrent aux commerçants :

  • Le retailer s’occupe des commandes clients : dans ce contexte-là, le retailer à une plus grande implication dans la gestion des commandes clients. Et ce n’est pas peu dire, c’est lui qui est chargé de la réception et du traitement de la commande client. Il fait lui-même la commande auprès de son ou ses fournisseurs et doit donc faire attention à la gestion de ses stocks. C’est le modèle le plus complexe et qui nécessite plus de travail.
  • Le fournisseur s’occupe des commandes clients : c’est le modèle le plus simple à adopter. C’est le fournisseur qui gère toutes les commandes. Il les reçoit, les traite et se charge de les livrer aux clients.

Comment ouvrir son e-commerce de dropshipping ?

Pour ouvrir votre business, 3 grands points sont à penser :

  • Choisissez minutieusement votre niche : comme tout business, le dropshipping ne déroge pas à la règle. Ce n’est pas parce que vous surfez sur une tendance que vous allez forcément récolter de la réussite. La concurrence qui fait rage, oblige chacun à se démarquer. Vous devez donc avoir mûrement réfléchi la niche dans laquelle vous voulez placer, qui soit à la fois un besoin réel tout en vous offrant une basse concurrence.
  • Basez-vous sur des fournisseurs fiables : dans le cadre du dropshipping, le choix des fournisseurs est une étape hyper importante. Dans la plupart des cas, c’est le fournisseur qui joue un rôle majeur dans la gestion des commandes. Vous devez choisir des fournisseurs dont vous savez que les problèmes de livraison, de ruptures de stock sont limités un maximum. Il en va de votre image de marque. Le conseil que l’on peut vous donner : faites des tests jusqu’à trouver vos perles.
  • Travailler une stratégie marketing en béton : ce qui va vous différencier en grande partie, sera le travail que vous mettrez dans votre stratégie de marketing. Pour commencer, le dropshipping est une pratique 100 % digitale. Le marketing digital sera donc votre meilleur allié. Construisez votre site internet pour qu’il soit le plus attrayant et le mieux référencé possible. Cela va favoriser les ventes et la satisfaction de vos clients. Misez sur une stratégie de contenus réfléchis et qui puissent vous faire connaître subtilement. Les stratégies de SEA pourront également vous booster sur votre visibilité et votre notoriété, pour les convertir en vente.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *