Fentech

Zoom sur le Retail : la révolution e-commerce

Acheter en ligne est devenu une habitude pour beaucoup de consommateurs. En 2021, le e-commerce affichait 129,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France. Ce n’est pas un hasard si cette tendance ne cesse de croître et de gagner en ampleur. Elle répond au nouveau besoin des clients de plus en plus connectés. Il révolutionne les codes du commerce physique, pour permettre aux clients d’avoir le choix sur leur parcours achat. Un parcours plus personnalisé et expérientiel dans certains cas.

Qu’est-ce que le e-commerce ?

Il se définit par toutes les transactions de biens et/ou services entre un commerçant et un client sur Internet. Plusieurs canaux sont disponibles pour permettre cela : boutique en ligne, marketplaces, réseaux sociaux, applications etc… Selon les produits ou les services que vous proposez vous avez plusieurs modèles d’e-commerce que vous pouvez exploiter : le B2B (Business-to-Business), le B2C (Business-to-Consumer), le C2C (Consumer-to-Consumer), le C2B (Consumer-to-Business) et le B2G (Business-to-Government). Pour que ce soit plus clair pour vous, nous nous sommes focalisés dans cet article sur les boutiques en ligne.

Des avantages sur plusieurs niveaux

Ouvrir un site e-commerce présente plusieurs avantages sur lesquels on ne peut pas fermer les yeux. Nous vous avons dressé une liste des 5 avantages qui font la différence :

  • Réduisez les risques liés aux coûts : la question des coûts est un avantage sans appel. Bien sûr qu’avoir une boutique physique vous rapproche de vos clients, mais la location ou l’achat d’un lieu demande un coût financier important. Inévitablement, vous prenez beaucoup de risques pour monter votre business. Sans compter, le prix du loyer, des charges diverses et tous les frais liés à chaque partie de votre business. Alors, il est vrai que posséder seulement un site e-commerce pour commencer, réduira tous ces risques. Vous n’aurez pas le loyer, les factures et tout ce qui s’ensuit. Oui, vous aurez les coûts d’hébergement, de maintenance, de création, de publicité etc… Mais la facture sera finalement moins importante. Alors si vous êtes un business à petit budget, c’est le compromis idéal.
  • Suivez les nouveaux modes de consommation : on ne cesse de le dire, mais les consommateurs ont bien changé. La montée des nouvelles technologies et du digital, rend le consommateur hyper digitalisé. Il navigue, consomme, compare, échange sur Internet. C’est devenu son nouveau terrain de jeu. En créant une boutique e-commerce, vous répondez à ce nouveau besoin, d’avoir tout à sa disposition directement depuis ses appareils. Ils n’ont plus besoin de se rendre en magasin pour avoir accès à votre catalogue. Un temps économisé pour eux et qui participe à leur satisfaction.
  • Récoltez des données : vous avez la possibilité de récolter des données précieuses sur le comportement et les habitudes d’achats de vos clients. De quoi affiner votre ciblage et vos stratégies. Cela vous donne également la chance de pouvoir personnaliser vos approches. Quel produit diffuser ? À quel moment ? Pour qui ? Cela vous donne un avantage certain, celui de diffuser le bon contenu au bon moment.
  • Étendez votre marché à l’international : cela vous donne la possibilité d’étendre votre marché au-delà de vos frontières. Et bien oui, il n’y a plus la contrainte de se déplacer en boutique. Donc vous permettez aux clients étrangers de pouvoir acheter vos produits, ce qui contribue à vous faire un nom à l’international. Inévitablement, plus de clients se traduit par une croissance de votre chiffre d’affaires.
  • Offrez la possibilité d’achat 24h/24 : si on se place en tant que consommateur, ils nous est tous déjà arrivé tard le soir de vouloir acheter un ou des produits. Sauf qu’à cette heure tardive, tous les magasins sont fermés. C’est là que le site e-commerce intervient. Vous pouvez vendre vos produits à tout moment sans contrainte d’horaire ou de jour. Votre client sera comblé de pouvoir acheter vos produits quand il le souhaite sans avoir le stresse des horaires boutiques en tête.

Nos conseils pour vous lancer

Quel que soit votre business, se lancer demande d’être à l’affût de tout plein de choses en même temps. Pour vous aider à mieux recentrer vos actions, nous vous avons listé quelques conseils précieux :

  • Faites une étude de marché poussée : c’est une étape indispensable pour bien connaître votre environnement et vos potentiels clients. Cela passe par une étude de vos concurrents, de ce qu’il se fait sur votre marché, des nouvelles tendances en vogue etc. Cela vous permet de bien vous situer et de pouvoir établir des stratégies qui vous démarquent.
  • Répondez à un besoin concret : si vous avez juste l’ambition de lancer un business sans une idée travaillée derrière, vous aurez du mal à pérenniser votre entreprise. Il faut que le produit ou le service que vous développiez réponde à un besoin concret sur le marché dans lequel vous vous placez. Pour ce faire, vous pouvez sonder les personnes autour de vous, faire des questionnaires et aller à la rencontre des consommateurs. Faites attention aux nouvelles tendances, vous pourriez vous y inspirer. N’hésitez pas à vous placer dans des niches pour amoindrir la concurrence et vous faire une place plus facilement.
  • Pensez à votre logistique : si vous n’êtes présent que sur Internet, la question logistique est d’autant plus importante pour vous. Votre réputation va se jouer aussi sur votre capacité à répondre rapidement à la demande de vos clients. Vous devez schématiser chaque étape de la logistique du stockage jusqu’à la livraison finale. D’ailleurs pour vous faciliter la tâche, DSales, notre plateforme intelligente de prévision des ventes peut vous aider en vous guidant sur toutes les actions à entreprendre sur vos stocks. Pour en savoir plus, c’est par ici.
  • Travaillez votre site internet : si vous ouvrez votre site e-commerce il est primordial qu’il soit le plus attrayant possible pour vous démarquer de la concurrence. Cela passe par un travail au niveau du design, du contenu, de vos fiches produits et de votre page d’accueil qui est la vitrine de votre site. Sans oublier bien sûr, un gros travail de SEO pour être le mieux référencé sur les moteurs de recherche. Quand il rentre sur votre site, le client doit être surpris et être à l’aise dans sa navigation. Tout doit être agencé de telle sorte à ce qu’il soit amené à acheter. Pour vous aider si vous manquez de compétences techniques, vous pouvez faire appel à des agences spécialisées dans la création de site. Vous y serez accompagné tout au long et pourrez mettre en forme vos idées.
  • Faites attention aux questions légales : comme tout commerce, il est important que vous soyez renseigné sur vos obligations d’un point de vue légal pour être en règle. Cela passe par déclarer votre entreprise, faire apparaître sur votre site les mentions légales et les conditions générales de vente. Faire attention à l’utilisation des données personnelles des utilisateurs avec la RGPD. Pour savoir tout ce qu’il faut prévoir, vous pouvez vous renseigner juste ici.
  • Établissez une stratégie marketing en béton : vous avez Internet comme terrain de jeu, vous avez plein de façons de pouvoir vous démarquer. Le e-commerce étant plus facile qu’un commerce traditionnel, la concurrence se fait plus rude. Il faut que vous ayez une stratégie de contenu attrayante et des stratégies de SEO, SEA et SMO bien réfléchis. Construisez-vous une ligne éditoriale bien définie et si vous êtes novice faites appel à des professionnels qui vous aideront à tout structurer.

Le e-commerce remplacera-t-il la boutique physique ?

C’est une crainte de beaucoup de commerçants plus traditionnels, qui ne sont pas forcément familiers au monde d’Internet. Mais n’ayez pas peur, les points de vente ne risquent pas de disparaître de sitôt. Bien au contraire, ils tendent à se moderniser et à se réinventer pour être connectés et offrir des moments expérientiels uniques. On pourrait croire que le e-commerce serait le début de la chute pour les boutiques, alors qu’on assiste aujourd’hui à une complémentarité entre les deux qui évite la cannibalisation. C’est ce qu’on appelle le phygital, la fusion entre le digital et le physique. L’omnicanalité n’y est pas d’ailleurs pas pour rien. Elle permet de connecter tous les canaux de vente entre eux pour permettre aux clients de tirer avantage des deux en même temps. Parce que oui, le consommateur d’aujourd’hui à besoin de pouvoir être indépendant dans son parcours achat, en découvrant, en comparant les offres sur Internet. Tout en ayant la possibilité d’être accompagné par des conseillers en boutique et de surtout pouvoir tester les produits. Alors pas d’inquiétude, les boutiques resteront encore bien présentes.

Cet article vous a plu? Découvrez également nos podcasts ici ou sur Spotify. Logo Spotify

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *