Fentech

Tous les secrets pour avoir une supply chain saine

La supply chain est une pièce centrale dans toute entreprise du retail. Mal organisé, cela peut mettre en danger la pérennité d’un business. Par définition, la supply chain représente l’ensemble des processus qui permettent la livraison des produits finis jusqu’au client. Cela englobe, la production, l’approvisionnement et la distribution. Maintenir une bonne supply chain, demande réactivité, qualité d’analyse et une organisation au carré. Ici, il s’agit de vous donner des astuces qui vous permettront de tenir votre supply d’une main de fer.  

1.      Investir dans des solutions de gestion

C’est le must have à avoir au sein de sa supply chain. Bien heureusement, il en existe pour toutes les bourses, selon le montant que vous souhaitez investir. Pour mieux vous repérer, nous vous avons listé 3 outils de gestion possibles :

  •  Les ERP : de par sa polyvalence, c’est l’un des outils les plus répandus. Il permet la gestion de l’ensemble des pôles d’une même entreprise. Cela va de l’administration de la comptabilité, en passant par de la gestion RH jusqu’à la maîtrise de sa supply chain. Le point négatif de cet outil, est le temps d’implémentation qui est en moyenne de 12 mois.
  •  L’outil Excel : c’est l’outil N°1 dans le monde, en comptabilisant plus d’1 milliard d’utilisateurs. Son faible coût et sa facilité d’utilisation séduit beaucoup de commerçants. Cependant Excel à ses limites et n’est pas une solution viable à long terme si l’entreprise tend à grandir.
  •  Les solutions IA : cette option est sans conteste la meilleure des 3. Elle combine aide à la décision, consensus équipe et automatisation des actions. Selon la solution pour laquelle vous optez, vous pouvez avoir des prévisions fiables sur vos ventes et vos stocks. Étant plus complètes et plus précises, ces solutions sont généralement coûteuses. Cependant, le retour sur investissement en vaut largement la peine, que ce soit financier, mais aussi dans la complétion de la satisfaction client.

Votre choix se fera surtout en fonction de la maturité de votre entreprise, de vos moyens et des besoins que vous avez dans l’immédiat.

2.      Maîtriser tous ses coûts de gestion

Une bonne gestion de sa supply chain, réside dans une bonne optimisation de ses coûts. Si vous maîtrisez mal ces paramètres, vous risquez de mettre à mal la trésorerie de l’entreprise, mais également la disponibilité de vos produits auprès de vos clients. Pour faciliter l’explication, nous avons différencié 3 niveaux de gestion :

  • Optimisation de ses niveaux de stock : le plus gros défis pour vous réside dans la manière dont vous gérez chacun de vos stocks. Chacun de vos produits s’écoule d’une manière différente et il ne s’agit pas là d’avoir un stock sans fin sur chacun. Là, il faut penser stratégique et analyser le réel besoin de vos clients. Cela passe par une étude de ses prévisions des ventes et des ventes en temps réel. Le but pour vous est de n’avoir que le stock nécessaire sur chacun de vos produits, pour ne pas risquer les ruptures et le surstockage. Mais ce n’est pas tout, cela contribue à réduire considérablement les coûts de stockage qui peuvent monter très haut. Mais également pour ceux dont la marchandise serait périssable, de ne pas perdre inutilement de l’argent sur des produits devenues obsolètes dû au vieillissement.
  • Avoir un œil sur ses ressources : lorsque l’on parle de ressources, cela englobe les machines à disposition, les matières premières et le stock disponible, le nombre de salariés etc… Il est important de faire une sorte d’inventaire de ces ressources, pour savoir les carences de l’entreprise. L’analyse de vos prévisions vous guidera sur tout ce qu’il vous faut pour pouvoir répondre au besoin des consommateurs. Ce recensement, vous aide également dans la préparation de votre échéancier lors de l’établissement du PDP (Plan Directeur de Production).
  • Optimisation de son réseau de distribution : les coûts de distribution peuvent fluctuer de manière importante selon les transports utilisés lors de la livraison. Un transport en avion ne sera pas le même que celui en camion. Il faut donc que vous réfléchissiez bien à ce paramètre. Pour réduire les coûts, vous pouvez par exemple penser à associer votre distribution à des entreprises du même secteur que vous, pour vous répartir les coûts de transports.

3.      Adopter une politique de multisourcing

Le multisourcing se caractérise par le fait de faire appel aux services de plusieurs fournisseurs, concurrents entre eux. C’est un bon moyen pour vous de ne pas être dépendant de vos fournisseurs sur les délais de livraison. C’est vous qui avez les cartes en main et le fournisseur n’a pas l’ascendant sur la bonne fluctuation de vos stocks. Si l’un à des retards de livraison, vous avez un coup d’avance avec un autre fournisseur. Cela contribue fortement à maintenir la disponibilité produit et à respecter les délais de livraison vers vos clients. Alors oui, on vous l’accorde, c’est un investissement financier et managérial mais la finalité en vaut largement la chandelle.

4.      Maintenir une communication claire entre vos équipes

On le sait, la communication est l’une des clés de la réussite. De près ou de loin, l’ensemble de vos départements sont interdépendants les uns des autres. Les actions de l’un impact les actions de l’autre. C’est un fait d’autant plus vrai, entre vos équipes supply chain, marketing et commercial, puisqu’elles sont au cœur du produit. Chacune des équipes doit avoir une vision claire sur le travail de chacun. Toute erreur, urgence ou modification doit immédiatement être diffusée dans l’ensemble de votre entreprise. Cela favorise de meilleures prises de décision et une meilleure gestion de la supply chain. 

Image "tous les secrets pour maintenir une supply chain saine"

Cet article vous a plu ? Découvrez également nos podcasts ici, ou sur Spotify.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *