Loading...

Le Quick Commerce : une nouvelle révolution dans le retail

Vous avez sans doute déjà entendu ce terme quelque part, qui fait l’actualité depuis presque 2 ans. Pour ceux qui seraient passés à côté de ce nouveau concept, c’est la nouvelle pépite du e-commerce. Le Quick Commerce se définit en deux termes : livraison et rapidité. Pour faire court, ce sont des applications qui vous proposent la livraison de vos courses en 10/20 mn. Et comment vous dire… C’est un concept très utile dans une société où les consommateurs sont toujours plus exigeants. Devenus impatients, ils réclament aux marques d’être toujours plus performantes, plus rapides, d’où l’intérêt du Quick Commerce.

Ces applications sont là pour vous dépanner lorsque vous manquez de produits du quotidien et que vous souhaitez les avoir rapidement sans avoir à vous déplacer. Pour ce faire, ils ont en général des produits de grandes marques ou bien d’enseignes, avec un panel assez large pour recouvrir vos besoins immédiats. Nous vous proposons dans cet article, de décortiquer ce phénomène en pleine expansion.

Le Quick Commerce : un marché en plein essor

De manière générale, le secteur de la livraison à domicile est un marché en pleine expansion. En 2021, celui-ci généré près de 10,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Le Quick Commerce qui en est une branche, ne pèse que 122 millions de chiffre d’affaires en 2021, avec un taux de pénétration de 1,5 des foyers en France. Une goutte minime vous me direz, mais qui s’explique par le fait que le Quick Commerce ne se développe pas de la même manière en France. C’est un commerce urbain, beaucoup plus répandu dans les grandes agglomérations comme Paris. Ceux habitant dans des provinces ou dans des villes de petites tailles ont moins accès à ces applications. Mais cela n’enlève pas le fait que ce marché se développe rapidement avec une croissance de +86% entre 2020 et 2021 et une fidélité d’achat importante, puisque en 2020 les consommateurs français commandaient en moyenne 8 fois par an sur une application de Quick Commerce.

Si ce concept séduit autant, c’est parce qu’il répond à un besoin concret des consommateurs : celui de gagner du temps sur des tâches du quotidien qui provoquent souvent un stress. La crise Covid-19 n’y a pas été pour rien. En effet, c’est durant la pandémie que ce marché a explosé. Les gens avaient peur de sortir de chez eux, les courses étaient devenues une source de stress en plus. Quoi de mieux que de pouvoir se faire livrer en un temps record ses courses sans avoir à bouger de chez soi. Les marques ont su se développer au bon moment et se placer dans une niche. Petit bonus, les prix ne sont en général pas plus chers qu’en magasin, voire même des fois plus bas grâce à des promotions alléchantes.

Cependant une ombre reste au tableau, la plupart de ces marques sont encore loin d’être rentables et marchent très souvent avec des levées de fonds importantes, comme Gorillas qui a levé en 2021 950 millions de dollars. C’est une bonne question à soulever, est-ce une tendance éphémère ou est-ce que cela pourrait perdurer dans les années qui arrivent ?

Une tendance qui réorganise la logistique traditionnelle

Pour proposer des temps de livraisons record, il a fallu trouver un nouveau modèle logistique et penser à avoir des entrepôts un peu partout. D’où l’apparition des « dark stores » un peu partout dans la ville, des entrepôts qui s’apparentent à des supermarchés mais qui ne sont pas ouverts au grand public. Avec une superficie en moyenne de 200 à 400 m2, le magasin est organisé de la même manière qu’un supermarché classique, avec des rayons remplis de produits. L’assortiment produit compte en général près de 2000 références du quotidien et chaque espace du local est optimisé pour faciliter la préparation des commandes. Pour être plus clair, l’emplacement de chaque produit a été réfléchi dans le but de rendre le travail beaucoup plus rapide. De la réception de la commande jusqu’à la livraison, toute la logistique a été repensée.

Prenons l’exemple d’une préparation de commande. Les préparateurs reçoivent la commande dans le « dark store », il la prépare en 2-3 min, puis la confie au livreur. Celui-ci est généralement équipé d’un vélo électrique ou d’un scooter pour optimiser le temps de trajet. Le livreur a une zone de livraison bien définie qui s’étend en moyenne de 1 à 2 km, ce qui fait que le trajet ne dure pas plus de 10 minutes. Grâce à tous ses petits aménagements, la livraison arrive à être livrée en moins de 15 minutes.

C’est un business modèle qui fait concurrence directe au supermarché traditionnel. Les gens n’ont plus besoin de se déplacer en magasin ou attendre la livraison de leur course qui demande pas moins de 1 à 2 h. C’est pour cela que des grands groupes de l’agro-alimentaire se sont associés avec ces nouvelles entreprises pour développer ce concept chez eux. Nous avons l’exemple de Monoprix qui a lancé son application Monop’Hop en partenariat avec Deliveroo et Gorillas pour faire livrer ses courses en 20 minutes. Carrefour avait également fait un partenariat industriel avec Cajoo, qui deviendra maintenant un partenaire de Flink qui a fraîchement été racheté la jeune start-up.

Qui sont les acteurs de cette révolution ?

Sur le territoire français, de nombreuses marques se sont montées avec la croissance de ce marché. Tous proposent un service de livraison express pour avoir nos courses le plus rapidement possible. Nous avons décidé de sélectionner 6 acteurs parmi les plus plébiscités:

• Getir : c’est une entreprise turque lancée en 2015, devenue aujourd’hui une licorne sur le marché. C’est une entreprise présente dans plusieurs pays dont l’Allemagne, le Royaume-Uni ou bien la France.

• Gorillas : c’est une enseigne allemande très récente, lancée en 2020 et déjà promulguée en tant que licorne. Comme Getir, elle s’étend sur plusieurs pays en Europe dont la France

• Flink : tout comme Gorillas, elle a été fondée en Allemagne en 2020. C’est une jeune pousse en devenir, qui propose une livraison en 10 min top chrono. Elle est présente en Allemagne, en France et aux Pays-Bas.

• Cajoo : récemment racheté par Flink, c’est une très jeune start-up française, créée en 2021. Elle propose des livraisons en 15 min chrono (pour avoir fait le test, c’est une application approuvée qui tient ses promesses).

• Gopuff : originaire des USA, l’enseigne fondée en 2013 à une particularité, c’est qu’elle ne propose pas que la livraison des courses du quotidien. Mais également, la livraison d’appareils électroniques, de médicaments ou bien d’objets pour les animaux, tout ça en moins de 30 min.

D’autres marques proposent des livraisons express, mais sont hors du champ du Quick Commerce, car elles proposent des livraisons des repas préparés et/ou de plats de restaurants comme Uber Eat, Deliveroo ou bien Frichti.

1 Comment

Les nouvelles tendances RETAIL à ne pas manquer : édition 2022 - Fentech mai 27, 2022

[…] si vous souhaitez tout savoir sur le quick commerce, nous en avons fait tout un article complet : Le Quick Commerce : une nouvelle révolution dans le retail. Pour être bref, le quick commerce, comme son nom l’indique, se distingue par sa rapidité. […]

Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Top