Loading...

Choisir le bon modèle de supply chain

Il est important pour chaque entreprise d’identifier le modèle supply chain le plus adapté à son business model. En découle de cela toute la structure de l’entreprise et la manière dont la chaîne de valeur sera gérée. On se rend bien compte qu’il est plus que nécessaire de faire le bon choix selon les produits proposés à la vente, et la manière dont on veut les personnaliser à l’image des clients.

Maintenant que les bases ont été posées, rentrons dans le vif du sujet. Trois grandes catégories de modèles existent : les modèles d’origines (ETO, MTO et MTS), le modèle intermédiaire (ATO) et le modèle mixte (MRO).

Tous ces modèles sont constitués de trois grandes étapes : le design, la production et la distribution. Suivant l’étape du processus où l’entreprise reçoit la demande client, un modèle différent va apparaître.

Modèles d’origines

  • ETO : Engineer To Order

Dans ce modèle, le client influence fortement le design des biens produits par la société. Cela implique que les articles doivent pouvoir être facilement customisables, ou créés directement à la demande du consommateur. Par exemple, les entreprises de construction navale ou d’ascenseur privilégieront ce modèle-là.

  • MTO : Make To Order

Dans ce contexte-ci, le bien n’est produit qu’à partir de la réception de la commande cliente. L’influence est ainsi ressentie directement au moment de la production du produit. Cela veut dire que l’entreprise doit avoir une rapidité dans ses approvisionnements ou disposer de stocks assez importants pour pouvoir produire à la demande. Par exemple, les entreprises de l’aéronautique privilégieront ce processus.

  • MTS : Make To Stock

Ce modèle consiste à développer son stock pour pouvoir répondre à la demande client. Cela implique que le client n’influence que la distribution du produit. Il n’exerce donc aucune influence sur le design et la production du produit. La constitution de ce stock permettra de l’écouler par la suite au fil des demandes clients. Les enseignes de grande distribution opteront pour cette option.

Modèle intermédiaire

  • ATO : Assemble To Order

Dans cette organisation appelée aussi « différenciation retardée », le produit final est assemblé en fonction du consommateur. Pour ce faire, un stock standard des différents composants de l’article est produit et l’article final ne sera assemblé que sur demande. Ce modèle convient aux enseignes High-Tech.

Modèle mixte

  • MRO : Maintenance — Repair — Operating supplies

Très peu utilisé, il se compose de deux boucles bien distinctes. Il y a d’un côté une boucle de remplacement, c’est-à-dire que chaque composant d’un bien est reproduit et stocké pour pouvoir remplacer chaque composant défectueux. Et une boucle de réparation, où chaque pièce défectueuse est amenée en réparation. Par exemple, des enseignes comme la SNCF adhèrent à ce modèle-là. Quand un élément du train est défectueux, il est remplacé par un élément neuf et est amené en directement en réparation.

Quelle que soit la taille de votre entreprise, dès lors où vous avez un service supply chain, il est primordial pour vous d’élaborer et de définir vers quel modèle vous souhaitez orienter votre organisation.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Top