Fentech

5 étapes pour débuter un projet IA sereinement

3,5 milliards d’euros, c’est le montant qui a été déboursé par l’Etat français depuis 2018 dans l’IA. C’est une somme vertigineuse et qui n’est pas prête de ralentir. Et si il y a autant de développement de projet IA, c’est que de gros enjeux sociétaux se cachent derrière cette technologie. Les questions liées à la cybersécurité ou bien au développement durable notamment, en font partie.

Mais quand est-il des entreprises ?

Et bien la question vis-à-vis de son apport pour les entreprises ne doit même plus se poser, mais être une évidence. Pour se démarquer et faire face à la concurrence, il est indéniable que l’intelligence artificielle devient indispensable. Elle vous offre mille et une possibilités, selon vos objectifs et vos moyens bien sûr. Elle peut vous aider dans la personnalisation de vos offres, de vos communications et de votre service client, tout en vous aidant à gérer les problématiques métiers de vos collaborateurs. Et si vous souhaitez savoir tout ce que l’IA peut apporter à votre entreprise, nous avons une série d’articles qui traitent de ce sujet et que vous trouverez juste ici. Cependant, malgré les bénéfices que peut apporter cette science, bon nombre d’entreprises hésitent à sauter le pas pour de multiples raisons dont la question du budget, de la complexité des projets et de la peur de l’échec. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous avons répertorié 5 conseils qui vous aideront à commencer un projet IA en toute tranquillité.

1. Cadrez votre projet

Une chose à ne surtout pas faire, c’est de se lancer dans un projet IA juste par effet de mode. Cela aboutira sûrement à un échec et à de l’argent gâché. Il est clair, qu’avant de commencer quoi que ce soit, il faut que vous ayez réfléchi et mis sur papier vos objectifs et vos moyens. La question que vous devez vous poser, c’est pourquoi vous faites de l’IA ? À quel besoin répondez-vous ? Est-ce lié à des problématiques métiers ? Ou est-ce pour améliorer l’expérience de vos clients ? Ce sont des questions sur lesquelles vous devez impérativement réfléchir. En plus, vous devez convenir des moyens et des ressources que vous avez à disposition. Cela vous permettra de délimiter votre portée. Le cadrage de votre projet est aussi là pour évaluer la faisabilité de vos ambitions pour limiter les échecs.

2. Structurez vos données

La data, c’est la brique centrale de l’IA. Vous ne pouvez pas bien commencer un projet sans des données structurées. Une mauvaise qualité ou étiquetage de celles-ci, vous ralentit et peut même mener à l’échec de votre plan. L’une des toutes premières tâches que vous aurez à faire, sera celle de structurer votre donnée. Deuxième chose, il faudra vous questionner sur les données qui vous seront nécessaires pour aboutir à votre projet. Cela voudra dire, quelles données vous devrez récolter ? Comment les récolter ? Avez-vous assez de données à disposition ? Parce que oui, la question de la quantité à toute son importance. Les modèles d’apprentissages ont besoin de données pour s’entraîner. Plus elles en ont, plus elles s’améliorent. Une quantité insuffisante peut entraîner l’échec. Une dernière chose très importante, vous devrez penser à toutes les questions liées à la confidentialité et à la sécurité de vos données. Cela implique de savoir comment vous allez garantir la préservation de vos données ? Quels moyens de cybersécurité vous allez mettre en place ?

3. Impliquez les collaborateurs

C’est le meilleur moyen de mener votre projet à bien. Les employés sont directement sur le terrain, ils connaissent les processus métiers et surtout les problématiques profondes. Cela sera d’une grande aide dans toute la phase de paramétrage et d’implémentation, qui peut-être complexe et longue dans certains cas. Initier et former vos équipes à la data science, pour qu’ils en comprennent l’usage et l’apprentissage est le meilleur moyen de décupler vos chances de réussite. Comme dit plus haut, c’est eux qui sont au cœur du terrain, il faut qu’ils puissent manier ses nouveaux outils. Et pour cela, il faut qu’il ait suivi le projet pour comprendre comment ça marche et surtout sur quels aspects de leur travail ça va les aider. C’est un conseil à ne surtout pas négliger et qui peut vraiment vous faciliter ce travail de transformation.

4. Faites-vous accompagner

Si l’IA est toute nouvelle pour vous et que vous souhaitez tenter l’aventure, il est primordial de vous faire accompagner par des professionnels aguerris. Vous avez plusieurs choix qui s’offrent à vous. Soit vous décidez de monter une équipe de professionnels de la data science, qui structurera pour vous vos idées. Mais cela peut avoir des inconvénients. Déjà financièrement car il faudra verser un salaire mensuel à chaque membre, mais surtout c’est une réorganisation de votre structure. Vous devrez intégrer une nouvelle équipe à votre entreprise, donc avoir un espace dédié. Et cela implique des coûts matériels, de logiciels etc… S’ajoute à cela la contrainte de monter une équipe assez compétente pour pouvoir avoir ce que vous souhaitez. Et trouver des équipes techniques en c’est temps, c’est assez compliqué.

Autre solution qui s’offre à vous, celle de faire appel à des entreprises qui ont des solutions toutes prêtes qui répondent à vos différentes problématiques. Cela a un gros avantage : vous êtes totalement accompagné, ce qui rassure beaucoup. Et vous pouvez même tenter de personnaliser la solution selon vos besoins si c’est possible.

Comme vous l’aurez compris, être accompagné est un élément important dans la réussite de votre projet.

5.      Tournez-vous vers des aides de financement

L’un des freins majeurs au développement de l’IA dans les entreprises est sans aucun doute l’aspect financier. Beaucoup, imagine un projet IA comme une dépense faramineuse, ce qui peut être effrayant. Pourtant, dans la réalité des faits c’est faux. Il existe de nombreux moyens de l’utiliser en fonction de vos moyens, de votre taille et de vos objectifs. Oui certains projets peuvent demander un coût conséquent, s’il y a des équipes et un gros travail de développement derrière. Comme d’autres beaucoup moins comme opter pour un chatbot intelligent . Cela dépendra de ce que vous souhaitez. Autre chose, il est important de visualiser le ROI que certains projets ou solutions IA peuvent vous apporter. Le coût investi pourra vous paraître dérisoire à la fin. Quoi qu’il en soit, des aides de financement peuvent vous être proposées selon votre taille, le projet et votre région d’implantation. 

Si vous êtes une PME, et que vous pensez à faire de la R&D, vous pouvez demander :

  • Le CII (Crédit d’Impôt Innovation) : Plafonné à 80k euros par an, elle rembourse 20% de vos dépenses. Cette subvention s’adresse aux entreprises qui souhaitent créer des produits.
  • Le CIR (Crédit d’Impôt Recherche) : si votre but c’est de vraiment faire de la recherche, il y a la CIR qui s’adresse à toutes les entreprises, avec 30% de vos dépenses qui vous seront remboursés en dessous de 100 millions d’euros ou abaissé à 5% si c’est un montant au-dessus.
  • Le JEI (Jeune Entreprise Innovante) : pour les entreprises de moins de 11 ans, vous pouvez cumuler en plus de la CIR, le JEI. Elle vous offre des exonérations fiscales et sociales, si la R&D représente au moins 15% de vos dépenses.

Pour toutes les questions liées à votre éligibilité au CII, CIR et JEI, vous pouvez retrouver tout ici.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *